Le rôle du pancréas dans la digestion

Le rôle du pancréas dans la digestion

C’est un des organes que nous connaissons le moins, et pourtant c’est un des plus importants. Le rôle du pancréas dans la digestion est central car de lui dépend entre autres le métabolisme du sucre par l’organisme. On vous dit tout sur cet organe vital.

Le pancréas, cet illustre inconnu

Qui saurait dessiner un pancréas ? En dehors de ceux qui ont eu la chance de passer par la faculté de médecine nous sommes rares à pouvoir dire où il se trouve précisément, et à pouvoir en faire un schéma même basique.

C’est qu’il est bien bien caché le bougre : situé dans la cavité abdominale, en arrière de l’estomac, blotti contre le duodénum (début de l’intestin où débouche l’estomac) il traverse l’abdomen jusqu’à la rate.

Il mesure 15cm de long sur 4cm de large.

Sa forme étrange évoque selon les avis une banane, un révolver ou un sexe masculin. Comme il secrète des hormones et des enzymes on lui attribue le terme de glande.

Le rôle du pancréas dans la digestion

Le rôle du pancréas est double : Il aide à la digestion et régule le métabolisme. Pour ce faire, il secrète à la fois des hormones qu’il déverse dans le sang, et des enzymes qu’il déverse dans l’intestin. Toutes sont indispensables au processus de digestion des aliments et d’assimilation des nutriments.

  • Les hormones : C’est au sein du pancréas, dans les îlots de Langerhans, que sont secrétées les hormones responsables du métabolisme des sucres alimentaires et de la régulation de la glycémie.

Trois sortes de cellules s’en chargent :

Les cellules Alpha 2 : elles secrètent le glucagon, chargé de faire monter le taux de sucre sanguin( hyperglycémiant).

Les cellules Bêta : elles secrètent l’insuline, chargée de faire baisser le taux de sucre sanguin (hypoglycémiante).

Et les cellules D : elle secrètent la somatostatine.

  • Les enzymes : les enzymes pancréatiques sont secrétées par la majorité du pancréas, elles sont transportées sous forme de suc pancréatique via le canal de Wirsung qui traverse tout le pancréas, jusqu’au canal cholédoque qui transporte la bile fabriquées par la vésicule biliaire.

C’est avec la bile que le suc pancréatique est alors déversé dans le duodénum où il est en charge de la digestion des protéines, des sucres et des triglycérides.

Les enzymes pancréatiques sont au nombre de 6 : la trypsine, les amylases (spécialisées dans la digestion des sucres) les lipases (spécialisées dans la digestion des lipides), la chymotrypsine, les exo-peptidases et l’élastase.

Le pancréas secrète 1 à 1,5 litre de suc pancréatique par jour.

Diabète et cancer : les ennemis du pancréas

Le diabète est en fait une maladie auto-immune du pancréas : Le corps attaque ses îlots de Langerhans qui du coup ne produisent plus correctement l’insuline et le taux de sucre sanguin s’élève dangereusement.

Les diabétiques présentent plus de risques que les autres de développer un cancer du pancréas, et de fait, plus de la moitié des personnes qui souffrent d’un cancer du pancréas sont également diabétiques.

Certes le cancer peut aussi entraîner un diabète en altérant le fonctionnement du pancréas, mais dans la majorité des cas c’est le diabète qui favorise le cancer et non l’inverse.

Facteurs de risque du cancer :

  • antécédents familiaux de cancer
  • diabète
  • obésité
  • tabagisme
  • consommation de viande rouge et charcuterie

Le pronostic du cancer du pancréas est particulièrement mauvais car il se détecte tard en raison du manque de symptômes apparents jusqu’à un stade avancé. On vit en moyenne 5 ans après le diagnostic.

Une application qui facilite la détection du cancer du pancréas devrait prochainement être mise sur le marché. Elle utilisera la fonction selfie pour analyser la teinte du blanc de l’oeil et détecter l’augmentation des taux de bilirubine dans le sang, signe précoce d’un problème hépatique ou pancréatique. (1)

On note que la facteur de risque le plus facile à éliminer reste le diabète de type 2 puisque c’est une maladie réversible On peut éliminer son diabète de type 2 en s’astreignant à un régime sévère limitant les glucides et en faisant de l’exercice de façon modérée voire intense au quotidien.

Les autres maladies du pancréas

Insuffisance pancréatique : Une sécrétion insuffisante d’enzymes entraîne une mauvaise absorption des lipides qu’on retrouve alors dans les selles. Des selles graisseuses sont un signe d’insuffisance pancréatiques.

Pancréatite aiguë : Les enzymes digestives secrétées par le pancréas sont normalement inactives, jusqu’à ce qu’elles soient libérées dans le duodénum via un sphincter. Mais il arrive qu’elles soient activées avant d’atteindre le tube digestif et qu’elles s’attaquent alors directement au pancréas. C’est sous le coup d’une inflammation que cette activation peut avoir lieu. Nanoscience. Des chercheurs ont découvert que l’alcoolisme chronique interfère avec la capacité du pancréas à absorber la vitamine C et que cela prédispose aux pancréatites et autres maladies du pancréas. (2)

L’un des rôle du pancréas a cette particularité d’être profondément enfoui dans les viscères; ce qui le rend la plupart du temps « muet » à l’examen clinique traditionnel. Impalpable et non sensible, il ne trahit pas ses dysfonctionnement directement. Pour le surveiller il faut donc surveiller d’éventuels symptômes d’un problème pancréatique :

  • Douleurs vives dans l’abdomen
  • Jaunisse
  • Selles grasses

Comment soigner son pancréas

On connaît les nombreux bienfaits des noix pour la santé, en voici un nouveau : Une étude parue dans la revue British Journal of Cancer a démontré que la fréquence de la consommation de noix est inversement associée au risque de cancer du pancréas chez les femmes. (3)

Ainsi, 28 grammes de noix deux fois par semaine semble être la dose à partir de laquelle les noix protègeraient du cancer du pancrés.

Une autre étude a démontré que les personnes minces qui consommaient le plus d’aliments riches en vitamines B6, B12 et en folates avaient respectivement 81%, 73% et 59% moins de risque de développer un cancer du pancréas que les autres.(4)

Pour prévenir les maladies du pancréas, misez donc avant tout sur l’hygiène de vie et l’alimentation :

  • Ne fumez pas
  • Ne buvez pas (ou peu)
  • Privilégiez les aliments à index glycémique bas
  • Consommez des noix (60 grammes par semaines au moins)
  • Mangez beaucoup d’aliments riches en folates (légumes verts foncé)
  • Faites du sport régulièrement

 

  1. New app uses smartphone selfies to screen for pancreatic cancer. » ScienceDaily. ScienceDaily, 28 August 2017
  2. Uptake of ascorbic acid by pancreatic acinar cells is negatively impacted by chronic alcohol exposure. American Journal of Physiology – Cell Physiology, 2016
  3. Nut consumption and risk of pancreatic cancer in women. Br. J. Cancer, 2013.
  4. Vitamins May Decrease Pancreatic Cancer Risk Among Lean People. ScienceDaily. June 2007