Maigrir avec l’huile de coco

Maigrir avec l’huile de coco

Vous saviez vaguement qu’on pouvait l’utiliser pour faire briller les cheveux, adoucir la peau et pour cuisiner des plats exotiques, mais aujourd’hui tout le monde ne parle plus que de ça : en l’intégrant quotidiennement à votre alimentation vous pourriez maigrir avec l’huile de coco. Alors, info ou intox ?

C’est quoi l’huile de coco ?

L’huile de coco c’est tout simplement le produit du pressage de la chair de noix de coco séchée. Jusqu’à récemment elle était peu connue en occident, mais en Inde c’est une des matières grasses les plus utilisées.

Cette huile est très riche en acides gras saturés, et en triglycérides à chaine moyenne. Mais les acides gras saturés, on nous a toujours dit que c’était mauvais pour la santé, et surtout que ça augmentait le cholestérol et les risques cardio-vasculaires. C’est un peu vrai, mais tout n’est pas si simple…

En réalité ce sont les acides gras saturés à longue chaîne qui sont néfastes. Les acides gras à chaîne moyenne ou courte sont sans danger. Et les acides gras de l’huile de coco sont justement à chaîne moyenne. Le principal acide gras saturé de l’huile de coco est l’acide laurique (44%), un acide gras qu’on retrouve dans le lait maternel. L’acide laurique aurait la capacité de lutter contre le mauvais cholestérol dans le sang. Sa composition chimique la rend particulièrement stable à la cuisson et c’est une des huiles les plus saines à utiliser en cas de cuisson à haute température.

Attention : seule l’huile de coco vierge pressée à froid et non désodorisée garde ses propriétés intactes. L’huile de coco utilisée dans l’industrie agro-alimentaire est altérée, souvent transformée en graisse hydrogénée (ou trans) et n’a aucun intérêt nutritionnel. L’huile de coco vierge a un parfum exotique tout à fait caractéristique.

Une huile qui fait maigrir ?

Ne nous emballons pas. En fait nous l’avons dit, l’huile de coco est très riche en acides gras saturés (ou triglycérides) à chaîne moyenne qui ont la réputation d’aider à maigrir. En effet, ils ont une certaine capacité à agir sur le métabolisme des lipides et à faire brûler plus de calories. Une étude menée sur des femmes obèses a mis en évidence le fait que les triglycérides à chaîne moyenne de l’huile de coco augmentent la dépense énergétique et favorisent l’oxydation des graisses, en tous cas, si on les compare aux triglycérides à chaîne longue. (1)

Il serait donc utile de remplacer une autre graisse saturée par de l’huile de coco : par exemple le beurre. En revanche, ne supprimez jamais l’huile d’olive vierge, l’huile de Colza ou l‘huile de noix, toutes indispensables à un bon équilibre des lipides (oméga 6 et 9 et 3) et très riches en éléments nutritionnels importants.

De vrais bienfaits santé…

On ne va pas forcément maigrir avec l’huile de coco de façon impressionnante, mais cela ne lui enlève pas ses qualités santé remarquables. Par voie interne ou externe elle peut quand même prévenir pas mal de problèmes de santé, voire en soigner certains.

Alzheimer

De plus en plus de voix s’élèvent dans la communauté scientifique pour donner sa place à l’huile de coco dans le traitement de la maladie d’Alzheimer. Une étude danoise datée de 2014 a même permit de démontrer que le vieillissement cérébral était ralenti par la consommation d’acides gras saturés à chaine moyenne, comme ceux de l’huile de coco. Certes l’étude portait sur des souris, mais ces résultats sont particulièrement porteurs d’espoir pour les personnes atteintes de maladies dégénératives du cerveau (Alzheimer, mais aussi Parkinson et le syndrome de Cockayne). (2)

Candidose

La candidose apparaît lorsque le candida albican, une levure qui vit dans notre organisme, n’est plus régulé naturellement par le système immunitaire et les autres bactéries et se développe de façon excessive, notamment dans l’intestin, perturbant le microbiote. La candidose apparaît notamment chez les personnes immuno-déprimées : bébés prématurés,  personnes âgées, malades du sida ou du cancer. Une étude, toujours menée sur des souris, a démontré que l’huile de coco permettait de contrôler la multiplication des colonies de candida albican dans l’organisme et de réduire de 90% les colonies existantes. (3)

Problèmes de bouche

L’acide laurique présent dans l’huile de coco a des propriétés antibactériennes particulièrement utiles pour les problèmes de la sphère ORL. Certains y voient même un ingrédient à intégrer dans les dentifrices et autres bains de bouche (4). La grande mode du moment est d’ailleurs le bain de bouche à l’huile de coco, qui consiste à faire passer de l’huile de coco éventuellement additionnée d’huiles essentielles, entre les dents pendants une dizaine de minutes.

Comment l’utiliser ?

On entend souvent dire qu’il faudrait 4 cuillères à soupe d’huile de coco par jour pour ressentir les effets minceur. Attention, 4 cuillères à soupe d’huile c’est— qu’elle que soit l’huile— 90 calories x4. Soit 360 calories ce qui n’est pas rien sur un total recommandé de 2000 calories par jour.

Pour intégrer l’huile de coco dans votre alimentation il faut donc faire en sorte de remplacer une autre source de lipide habituellement consommée par l’huile de coco. Par exemple, au lieu de faire sauter vos escalopes de poulet à l’huile d’arachide ou de tournesol, utilisez de l’huile de coco. Avec un peu de curry, de la coriandre ou du citron vert sera délicieux. Bien sur si vous ne jurez que par l’entrecôte, ne tentez pas l’expérience, le goût ne sera pas au rendez-vous. Pour faire sauter des légumes au wok en revanche c’est absolument parfait. De même, vous remplacerez avantageusement le beurre par l’huile de coco dans un grand nombre de recettes de pâtisserie : fondant au chocolat, petits sablés, pâte à tartes… n’hésitez pas à expérimenter, le résultat est souvent bluffant.

 

Photo : CC BY-SA 2.0 Phu Thin Co

  1. (1)Medium- versus long-chain triglycerides for 27 days increases fat oxidation and energy expenditure without resulting in changes in body composition in overweight women. Inernational Journal of Obesity, 2003.
  2. (2)A High-Fat Diet and NAD Activate Sirt1 to Rescue Premature Aging in Cockayne Syndrome. Cell metabolism, 2014.
  3. (3)Manipulation of Host Diet To Reduce Gastrointestinal Colonization by the Opportunistic Pathogen Candida albicans. The American Society for Microbiology, 2015.
  4. (4)Coconut oil could combat tooth decay. » ScienceDaily. ScienceDaily, 2 September 2012