Comment nettoyer son côlon pour une détox minceur

La détox minceur qui nettoie le colon rapidement

Notre côlon est au centre de notre santé et de notre bien-être. En le nettoyant on se débarrasse des toxines accumulées à cause d’une mauvaise hygiène de vie. Repartir à zéro avec un côlon sain est un préalable indispensable à la perte de poids. Voici comment nettoyer son côlon pour une détox minceur.

 

L’intestin c’est quoi ?

L’intestin ou les intestins, se compose de trois parties :

  • Le duodénum : c’est là qu’arrive le bol alimentaire à la sortie de l’estomac. Le foie et le pancréas envoient suc pancréatiques et bile pour dégrader les aliments afin d’en récupérer les nutriments.
  • L’intestin grêle : la plupart des nutriments et produits de la digestion sont absorbés à ce niveau-là.
  • Le côlon : le bol alimentaire, devenu le bol fécal va y passer entre 12 et 24 heures avant d’être évacué.

Plus de 80% de l’eau contenue dans le bol fécal est réabsorbée par le côlon. Si ce n’est pas le cas c’est que le transit est trop rapide (diarrhée), ou au contraire, si trop d’eau est réabsorbée c’est que le transit est trop lent (constipation).

21 ALIMENTS POUR UN VENTRE PLAT

Notre Guide Gratuit Indispensable est Maintenant Disponible Pendant Un Temps Limité

  • Mincir avec des repas délicieux et savoureux dès ce soir en saisissant votre adresse email ci-dessous
  • Accèdez immédiatement cet ebook et commencez à maigrir sans aucun engagement!

Le côlon qui mesure 1,5 mètres de long abrite également notre microbiote, ou flore intestinale. Le microbiote joue un rôle capital pour notre santé, même mentale. D’ailleurs on l’appelle parfois le deuxième cerveau.

Il s’agit de bactéries, 10 fois plus nombreuses que nos cellules et qui vivent en harmonie avec notre corps. Ce microbiote participe à l’absorption des nutriments. Les problèmes arrivent notamment quand l’équilibre entre ces bactéries est rompu.

Pourquoi nettoyer son colon ?

  • Parce qu’il est nécessaire de savoir comment nettoyer son côlon pour une détox minceur. On ne peut pas bien mincir si notre microbiote n’est pas sain.
  • Parce que l’alimentation industrielle nous intoxique.
  • Parce que notre microbiote est déséquilibré par les antibiotiques.
  • Parce que l’excès de sucre favorise la présence du Candida albican dans le côlon et les muqueuses, au détriment de la flore saine.
  • Parce que c’est un bon moyen de venir à bout des troubles digestifs : Une personne en bonne santé évacue ses selles 1 à 2 fois par jour. Des selles collantes, molles ou trop dures, ou encore l’accumulation anormale de gaz malodorants et douloureux sont un signe d’encrassement du côlon.
  • Enfin parce qu’aux changements de saison l’organisme a besoin de repartir à zéro. Les émonctoires c’est-à-dire les organes chargés de l’élimination des déchets sont surchargés. Les gros émonctoires sont le foie, les poumons, le côlon, la peau et les reins. Nettoyer son colon participe de ce nettoyage saisonnier.

Comment nettoyer son côlon de l’intérieur

LE CHARBON

Le charbon végétal activé n’a rien à voir avec le charbon des mines du Nord. Il s’agit de bois calciné et traité pour obtenir un matériau extrêmement poreux à la grande capacité d’absorption.
Il absorbe ainsi les gaz dans l’intestin, mais aussi les toxines et polluants, et les médicaments.
Cure de drainage au charbon : pendant 15 jours prendre 2 cuillères à soupe dans un verre d’eau à chaque repas. Boire à la paille pour ne pas noircir les dents.
Éviter si vous prenez des médicaments. Ou prendre le charbon actif végétal à plusieurs heures de distance de vos médicaments.
Contre-indication : Constipation et occlusion intestinale.

L’EXTRAIT DE PÉPIN DE PAMPLEMOUSSE

Cet antibiotique naturel (1) est radical contre les mauvaises bactéries qui prennent le dessus sur les bonnes en cas de déséquilibre de la flore intestinale. C’est notamment une solution très efficace contre le Candida Albican.

LE JEÛNE

Le jeûne permet de faciliter le nettoyage du côlon, par exemple avant une séance d’hydrothérapie.
Pour ne pas nuire au côlon, le jeûne ne doit pas durer plus de 24 à 36 heures max. Pour un système digestif en bonne santé et pour perdre du poids naturellement n’hésitez pas à pratiquer le jeûne alternatif 1 fois par semaine (24 heures).

LES PROBIOTIQUES

Suite aux traitements antibiotiques ou à un déséquilibre causé par une alimentation toxique, la flore du côlon peut être appauvrie. Pour rétablir une flore intestinale saine, consommez des légumes lactofermentés comme les choux, les carottes, la betterave (maison c’est meilleur). Ils sont riches en probiotiques naturels.
Vous pouvez aussi acheter des probiotiques en pharmacie sous forme de ferments lactiques. Assurez-vous qu’ils soient vivants et de bonne qualité : 10 milliards de souche par prise.

L’ALOE VERA

On trouve parfois des feuilles d’aloe vera entières en magasin bio. N’hésitez pas à vous en procurer car le gel qu’elles contiennent est un vrai délice pour le système digestif, de l’estomac au côlon.
Il suffit d’éplucher la feuille et d’en extraire le gel solide. Le faire tremper dans de l’eau permet d’éliminer l’amertume éventuelle.
On peut alors mixer chaque matin un morceau de gel (un cube d’environ 5cm) dans un peu d’eau avec du jus de citron (pour le goût).

 

Les aliments nettoyants du côlon

Les fibres sont les meilleurs agents nettoyants du côlon. Les fibres solubles sont à préférer aux fibres insolubles qui sont plus agressives pour le côlon. Elles sont présentes dans un grand nombre d’aliments ci-dessous.

LES GRAINES DE PSYLLIUM

Elles sont constituées de fibres solubles qui ont la capacité de se gorger d’eau et de former un mucilage : une sorte de gel très doux pour les intestins. Avec les graines de psyllium, on lutte à la fois contre la diarrhée, la constipation et le syndrome de l’intestin irritable.
Prendre 1 c-à-s 3 fois par jour jusqu’à amélioration de votre état.

LES CHOUX

Tous les légumes verts et en particulier les choux sont très bons pour le côlon. Les choux kale cru par exemple procure des fibres qui facilitent le transit et apportent des nutriments prébiotiques qui vont nourrir la flore intestinale.

LES GRAINES DE CHIA

Ces minuscules graines sud américaines gonflent et développent un mucilage bénéfique pour les parois du côlon lorsqu’elles sont trempées. Elles sont également riches en Oméga 3. Dans du lait d’amande et accompagnées de noix et de baies rouges elles constituent un petit déjeuner agréable et très bien toléré. Au quotidien elles facilitent le transit en douceur et apaisent l’inflammation des parois du côlon.

LES POMMES

Leur pectine est un nettoyant doux du colon et c’est un prébiotique qui nourrit la flore intestinale. Consommez des pommes crues, en compote tous les jours et choisissez les bio.

LES ALGUES

La chlorella et la spiruline sont deux algues d’eau douces extrêmement nutritives et elles ont également un grand pouvoir de détoxification des métaux lourds et des polluants. Comme il est prouvé qu’elles captent les polluants dans leur environnement direct, il faut les acheter à des vendeurs sûrs. (2) On conseille de faire une cure de 2 mois, entrecoupée d’une pause d’1 semaine toutes les 3 semaines.

Comment nettoyer son côlon par l’hydrothérapie

On retrouve le lavement du côlon dans de nombreuses pratiques traditionnelles ancestrales, sur tous les continents. Et il n’y a pas si longtemps elle était pratiquée aussi systématiquement que la saignée ou l’usage des sangsues.

Le lavement est revenu à la mode, notamment par le biais des préconisations du docteur Katherine Kousmine, médecin Suisse d’origine russe.

Persuadée que la santé et la maladie viennent du ventre, elle a élaboré au fil des années ce qui est resté célèbre sous le nom de méthode Kousmine. Une méthode basée sur la nutrition, comme la médecine traditionnelle chinoise, mais aussi sur l’hydrothérapie du côlon.

Le principe : 2 litres d’eau tiède instillés dans le colon en position accroupie tête en bas, ou allongé sur le côté. Bien respirer et masser le ventre, du bas en haut, pendant l’instillation. Une fois les 2 litres passés, se rendre aux toilettes. L’évacuation se fera en plusieurs fois en 10 à 20mn.

Les règles à suivre pour un lavement à la maison

  • Utiliser uniquement un matériel adapté : une poche à lavement avec canule souple de 80cm environ (pour envoyer l’eau dans le colon et pas seulement dans le rectum).
  • Utiliser de l’eau à 37°C (après l’avoir fait bouillir idéalement) dans laquelle vous aurez fait dissoudre du sel : 1 cuillère à soupe de sel pour 2 litres. On peut aussi faire un lavement avec une tisane de camomille pour ses propriétés apaisantes.
  • Être à jeun ou à 3 heures d’un repas.
  • Être allé à la selle avant le lavement.

Les contre-indications :
Diverticulites, hémorroïdes, colite ulcéreuse, maladie de Crohn, polypes ou cancer du colon, chirurgie du côlon, maladie cardiaque ou rénale.
Il existe aussi des praticiens qui proposent une approche plus intense qui peut avoir des effets néfastes si elle n’est pas réalisée dans des conditions irréprochables : l’irrigation du côlon.

De manière générale, et malgré l’engouement des médecines alternatives pour cette pratique, les lavements et l’irrigation du côlon peuvent avoir des effets indésirables comme l’a démontré une étude de 2011 (3).

 

  1. Antimicrobial activity of grapefruit seed and pulp ethanolic extract. Acta Pharmaceutica, 2004.
  2. The influence of Parachlorella beyerinckii CK-5 on the absorption and excretion of methylmercury (MeHg) in mice. The Journal of Toxicological science, 2010.
  3. Colon cleansing—a dangerous practice returns. The Journal of Family Practice, August 2011